Archives de Catégorie: Sports

Shuffle up and win


Bon alors je reviens de quatre jours passés entre le Nevada et la Californie avec deux collègues. Las Vegas, Death Valley, Las Vegas. Vous voudriez voir des photos de lever de soleil sur des montagnes de toutes les couleurs, voir comment on marche sur un lac sale, voir des canyons, des oasis, des dunes de sable, des photos entre -300 ou + 3000 pieds. Et bien non, pas le temps. Alors, des photos des casinos, de comédies musicales avec orchestre live dans des salles gigantesques, des projecteurs qui éclairent le ciel ou des pole-danceuses au dessus des tables de blackjack ? Nan pas le temps on a dit.

Par contre en 5 mn, je peux vous raconter une histoire intéressante sur un tournoi de poker….

La « journée » avait commencé à 5h (cinq) du matin pour aller voir un lever de soleil sur Zabrisky Point (levé qui était deux heures après mais le collègue a des gros doigts et un petit téléphone) et s’était finie à 2h du matin de retour à Vegas. J’avais prévu d’aller me frotter quelques heures après à du texan et de la faune locale lors d’un tournoi de poker organise à 9h au Binion’s. Mon collègue se concentre très fort et met le réveil à 8h du matin. Le réveil sonne donc naturellement à 7h (oui c’est le même collègue). Bref, après 10h de sommeil en 48h (ok plus un peu dans la voiture), je saute le petit déjeuner et je me présente frais et dispo au casino. Je paye mes 60 dollars de droit d’entrée au tournoi qui sera composé de 2 tables et 14 barbus expérimentés. 3 premières places payées. Et c’est parti pour une durée inconnue entre 1 minute et plus. L’année dernière j’avais tenu 8 minutes. Il y a deux jours une heure. Cette fois, ce sera 3 heures de dur combat, de patience, d’attaques, de retraits et d’adrénaline grandeur nature. Puis finalement, le dernier adversaire craque, on se serre la paluche et j’empoche la modique somme de 247 $. Alors certes ça n’a rien a voir avec un vrai tournoi  sur une semaine entre 5000 pros et 10.000 $ de droit d’entrée mais bon je suis assez fier de pouvoir dire que j’ai gagné un tournoi de poker à Las Vegas. Et comme je suis sympa, je vous donne l’occasion de dire que vous connaissez quelqu’un qui a fait ça. Elle est pas belle la vie ?!

Maintenant le problème c’est que j’ai deux billets de 100 $ et que personne ne les accepte en dehors de Vegas. Le jeu, c’est moche.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Segway


Haha un dernier « sport » de dinguo !

Alors Subway c’est comme le vendeur de Panini du coin, Safeway c’est comme Leclerc, mais Segway c’est Segway.

La boite originale et unique à faire des Segways. Et faire du Segway, c’est tooooooop. En 90 secondes c’est maitrise, l’engin sensible au moindre changement dans l’equilibre et immediatement reactif. Pour ceux qui ont trouve le jetpack un peu trop cher, c’est ok, celui ci ne fait que 4000$ neuf. Il m’en faut un vite !! VITE !

Pour la petite histoire, Steve Wosniak le créateur d’Apple en a acheté tout un parc et a hacké le circuit électronique pour les débrider a 50km/h et jouer au polo avec, un russe en visite à SF a acheté tout le magasin pour pouvoir en ouvrir un au pays, et l’inventeur est mort en sautant d’une falaise sur la version « VTT »…

Et comme sur les photos, on va vite l’air ridicule à l’arrêt avec son casque, je vous met un peu du pont avant le coucher du soleil…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les deux mousquetaires


Ha ha vous vous y attendiez pas à celle la hein ! Petit cours d’escrime chorégraphique entre midi et deux avec un collègue grenoblois, expert en armes blanches, qui a pris l’avion avec ses épées et poignards. Apparemment on a même le droit de se balader dans la rue aux US avec ce genre d’armes tant qu’elles ne sont pas dissimulées…

Les vidéos sont beaucoup plus impressionnantes que ces photos impressionnantes…

Bref, seconde, tierce, schkling, schkling, file moi ta thune bandit !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Days of thunder


Normalement Infineon Raceway est un circuit auto pour les courses de Nascar. Mais comme la saison est finie, il faudra se contenter de courses amateurs. Finalement c’est pas plus mal car on se balade juste à coté des voitures, que ce soit au niveau du circuit que dans les stands. C’est une course de « Braket Drag ». Deux voitures l’une contre l’autre en départ arrêté sur une ligne droite de 400m avec quelques règles en plus. Catégories voitures, dragster et moto. Ca dure 9 secondes pour les tacots, et 5.7 secondes pour les dragsters…

Pneus XXL qui laissent de la gomme partout, roues arrières au démarrage, fumée qui sent bon, voitures transformées dans tous les sens… manquait plus que les parachutes pour les freiner.

Le conseil du jour du professeur Foldingue : quand on est à trois mètres d’un dragster qui met toute la gomme pour démarrer, il est de bon ton d’avoir un casque antibruit sinon ça dépasse le seuil de douleur des oreilles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

All in !


Une fois la nuit tombée sur le lac, la seule chose qui reste à faire en novembre, ce sont les casinos. Car le lac a eu la bonne idée d’être à la frontière de la Californie et du Nevada. En 5 mn à pied on se retrouve donc dans quelques casinos, qui sont quand même très loin de la classe et de l’ambiance de Vegas. Cela dit, on est tombé au moment d’un event des Words Series Of Poker qui durait toute la semaine. C’est finalement un des « sports » qu’il me restait a voir. Prix d’entrée d’un tournoi à partir de 350 $, 48h de jeu pour éliminer 500 concurrents et repartir plus lourd de 26.000 dollars. Comme à la télé : les gars avec le casque sur les oreilles, la poker face, le bruit des jetons qui résonnent entre les tables et le commentateur au micro pour la table finale.

Le lendemain, il a fait gris assez vite, on est donc parti sur Reno, NV. C’est assez complètement inintéressant, et sans les quelques autres casinos aussi très classiques (et la suite du WSOP), la ville aurait été rasée de la carte pour inutilité aggravée. Halalala Vegas…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les dents de la glace


Ben oui évidemment qu’il manquait un match de la NHL au palmarès.

Et hop ! Les Sharks de San Jose contre les Kings de L.A. Bien sur on a gagné. Une patinoire un peu dans le genre des arènes de basket tout en profondeur, du coup on voit bien le palet rentrer dans les gencives.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

I see orange people !


Pour fêter la victoire des Giants, la ville organise un paper parade à travers la ville pour retracer le parcours que l’équipe a fait en 1952 lors de son arrivée à SF. Enoooorme truc genre parade des astronautes de retour de la Lune avec des petits papiers lances depuis le hauts des buildings qui volent partout et une foule hallucinante estimée à un million de personnes (les Champs Elysees peuvent se rhabiller…). Entre 200.000 et 1 million de gens d’apres les estimations !

Fin de la parade au City Hall, la où j’étais (snif j’ai pas vu les papiers en direct). Tout le monde en orange et noir de la tête au pied : casquettes noires à perte de vue et t-shirt aux milles dessins sur le thème des Giants. Des gens en haut des arbres, des feu-rouges ou des statues et de tout ce qui peut dépasser. Foule excitée, à crier des slogans customisés aux passages des stars, deux par cable-car, que maintenant tout le monde connait.

Puis remise des clés de la ville à l’équipe par le gentil maire, jeune charismatique, que étonnamment tout le monde ovationne (ouais ca choque hein qu’une populace aime bien un homme politique). Il y avait aussi le tout nouveau gouverneur élu la veille, et l’ancien ! Ouaiiiis j’ai vu Schwarzyyy (qui quand même s’est fait huer comme il le mérite en bon républicain) !!

Bref un truc de dingue que les gens ici ont attendu toute leur vie. I was there…

Je mettrai bien plus de photos mais bon, la c’est pas mal aussi pour voir l’ambiance : http://www.google.com/images?q=giants+parade

Ce diaporama nécessite JavaScript.