Le nom de la rose


En face du City Hall, la grande SF Public Library avec des tas de bouquins. Une des plus fournies du pays en comptant ses petites copines de la région.

Des étages normaux où on trouve le pire pas loin du meilleur, genre la biographie de Susan Boyle avec le dernier Grand Design de Stephen Hawkins.

Découverte d’une traduction latino-anglaise des travaux des Pythagoriciens au moyen âge… on devrait filer ca aux jeunes pour leur montrer que les équations modernes sont simples. Se taper du « Ergo major est 5924 et mediatis et quarte ad 780 proportione AH linee ad E’H lineam. » pendant des pages et des pages… au lieu d’un petit  « (5.924 +1/2 + ¼)/780 > AH/EH » bien visuel, ça donne plus envie d’aller éventrer du Sarazin à la prochaine croisade que de rester dans un monastère à lire trois tomes pour juste pour démontrer que II et II font IV ! (Et quand je pense que le latin est censé aider à faire des maths… c’est comme les épinards qui n’ont pas plus de fer que le reste, c’est juste de l’escroquerie de parents !)

Bref sinon, passage dans une section musicale bien remplie en partition classiques, des petits feuillets de partoches qu’on avait quand on était petits jusqu’aux intégrales des grands compositeurs (du Haendel, du Mussorgski en russe, etc). Par contre niveau moderne, quasi que dalle, juste du grand public genre « partition guitare »… pff…

Le plus intéressant et typique est l’étage dédie aux livres officiels commençant parfois en 1870 et des brouettes : comptes rendu des discussions au congrès, les affaires étrangères , patents et trademark, détails des opérations militaires des armées confédérées et de l’union pendant la guerre de Sécession (1861-1865 pour les incultes), transcription de la tentative d’impeachment de Clinton, où en ouvrant une page au hasard parmi 24 volumes on apprend des nouveaux mots anglais (ha ça, le niveau volait vraiment très haut).

Apparemment aussi des bouquins supers rares et fragiles mais je n’avais plus le temps pour leur demander de les sortir du frigo.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

5 réponses à “Le nom de la rose

  1. C’est un lieu à visiter quand il fait moche dehors… pas s’il y a du ciel bleu !!!

    Et sinon, t’as trouvé quoi sur la compréhension de la femme et des chevaux ? Stop, je sens déjà que tu vas répondre « rien ! car il n’y a rien à comprendre ! »

    Je t’aime, bisous !

    • Ca doit pourtant exister des bouquins qui parlent des deux, genre « femme, cheval, mode d’emploi » ou « les chevaux viennent de jupiter et les femmes viennent de Venus » ou même des chansons, comme « Le cheval est l’avenir de la femme » sur une musique de Jean Ferrat; avec les différences, les points communs.

      a part ça, c’est clair que tu t’es bien déchiré sur le commentaire, respect.
      pour la remarque sur le II et II font IV, ca me fait penser que vu sous cet angle, la dernière guerre est probablement dû à l’invention du lambda calcul; parce que pour ce qui est d’exprimer de manière compliquer ce qui est simple, c’est du même tonneau …

  2. Très sincèrement, je tiens à féliciter chaleureusement l’auteur du blog de la présentation de chacune de ses découvertes, des textes et des titres, le tout d’une façon très humoristique. Nous songeons que cela ne se fait pas sans un important travail journalier. Nous nous demandons, toutefois, si ce n’est pas grâce aux épinards, injustement mis en cause…
    L’accès de cette bibliothèque est-il libre ? Convient-il de montrer sa seule pièce d’identité ou de remplir deux pages de justificatifs ? Et les livres ? Je pense qu’il faut les demander à chaque fois ?

  3. AH ! j’adore toujours autant tes commentaires !
    Quel plaisir de te lire ! Merci encore et toujours !
    Bisous bisous

  4. eh ben j’allais dire la même chose, j’adore l’humour !
    et jolie nouvelle présentation…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s