Archives de Catégorie: Fiesta

Shuffle up and win


Bon alors je reviens de quatre jours passés entre le Nevada et la Californie avec deux collègues. Las Vegas, Death Valley, Las Vegas. Vous voudriez voir des photos de lever de soleil sur des montagnes de toutes les couleurs, voir comment on marche sur un lac sale, voir des canyons, des oasis, des dunes de sable, des photos entre -300 ou + 3000 pieds. Et bien non, pas le temps. Alors, des photos des casinos, de comédies musicales avec orchestre live dans des salles gigantesques, des projecteurs qui éclairent le ciel ou des pole-danceuses au dessus des tables de blackjack ? Nan pas le temps on a dit.

Par contre en 5 mn, je peux vous raconter une histoire intéressante sur un tournoi de poker….

La « journée » avait commencé à 5h (cinq) du matin pour aller voir un lever de soleil sur Zabrisky Point (levé qui était deux heures après mais le collègue a des gros doigts et un petit téléphone) et s’était finie à 2h du matin de retour à Vegas. J’avais prévu d’aller me frotter quelques heures après à du texan et de la faune locale lors d’un tournoi de poker organise à 9h au Binion’s. Mon collègue se concentre très fort et met le réveil à 8h du matin. Le réveil sonne donc naturellement à 7h (oui c’est le même collègue). Bref, après 10h de sommeil en 48h (ok plus un peu dans la voiture), je saute le petit déjeuner et je me présente frais et dispo au casino. Je paye mes 60 dollars de droit d’entrée au tournoi qui sera composé de 2 tables et 14 barbus expérimentés. 3 premières places payées. Et c’est parti pour une durée inconnue entre 1 minute et plus. L’année dernière j’avais tenu 8 minutes. Il y a deux jours une heure. Cette fois, ce sera 3 heures de dur combat, de patience, d’attaques, de retraits et d’adrénaline grandeur nature. Puis finalement, le dernier adversaire craque, on se serre la paluche et j’empoche la modique somme de 247 $. Alors certes ça n’a rien a voir avec un vrai tournoi  sur une semaine entre 5000 pros et 10.000 $ de droit d’entrée mais bon je suis assez fier de pouvoir dire que j’ai gagné un tournoi de poker à Las Vegas. Et comme je suis sympa, je vous donne l’occasion de dire que vous connaissez quelqu’un qui a fait ça. Elle est pas belle la vie ?!

Maintenant le problème c’est que j’ai deux billets de 100 $ et que personne ne les accepte en dehors de Vegas. Le jeu, c’est moche.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

XMas


Vus les milliers de Père Noël qui se baladent dans la rue pour promener leurs oies, leurs chiens et écouter de la batterie ; les trois patinoires installées dans la ville ; les chats en vitrine, les palmiers illuminés et les sapins qui clignotent sur Union Square, il faut croire que c’est Noël. Donc Joyeux Noël tout ça et Jingle bells comme on dit par ici…

Pour ceux qui ont été gentils cette demi-année sur le blog, vous aurez droit un jour en live à plein de photos sur les casinos de Vegas, les plages de Malibu, les stars de Beverly Hills, les dauphins de San Diego, les buildings de New-York et les cailloux de la Death Valley.

Bon maintenant c’est les vacances alors je vais aller voir ailleurs si j’y suis. Faites moi au revoir par la fenêtre. A Anso et moi la neige et le 31 décembre sur Times Square à New York.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Another basic


A SF le Lindy il est chez lui. J’en ai refait timidement la première fois lorsque je suis tombé sur une pub pour le SFLX, le SF Lindy Exchange. Comme le GLX. Ou pas… Ambiance détente du dimanche avec de la danse devant le Ferry building et le Bay Bridge pour le SFLX. Ambiance centre ville à Union Square pour le « Lindy in the Square ». Ambiance sportive dans un atelier à coté de la plage en été. Ambiance champêtre tous les dimanches au GGP pour le « Lindy in the Park ». Ambiance nocturne par tous les temps dans des clubs de jazz avec des jazz bands pleins de célébrités (« ha ouais il a pris cher le saxophoniste de James Brown… »). Bref ça danse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

All about Evil


Ha ca c’était un vrai truc de dingue. Un peu avant Halloween (mais aucun rapport), j’allais faire des courses juste à coté de chez moi lorsque soudainement dans la nuit noire et obscure, je vois des monstres partout sur le trottoir près du vieux théâtre presque hors d’usage au coin de la rue. Donc je m’arrête, je prends des photos, je demande ce qu’il se passe et je prends un ticket. On mangera un autre jour.

Donc donc il se trouve que par un beau jour, un film indépendant a été tourné par un réalisateur de SF, que le film est parti en tournée à travers le pays et que ce soir là, il revenait au pays. On rajoute que la foule était pleine de gens qui avaient participé au tournage, donc grosse excitation. On rajoute encore que le film a été tourné dans ce théâtre même, qu’il mélange horreur et humour avec délice et que toute la préparation qui a été faite avant le tournage auprès du public se retrouve dans le film juste après (ha tiens c’était donc du poison que l’ouvreuse louche nous à faire boire à l’entrée ?… ou pourquoi ils nous filmaient depuis la scène…).

Et last but not least, le réalisateur est Peaches Christ, LA drag queen de SF, qu’il/elle joue un peu dans le film, et que donc ca devait forcement être différent. Et comme c’était la finale au bercail, on a eu droit à un pre-show avant le film avec des drag queens chantant des horreurs avec des monstres dansant derrières elles. Film excellent, autour-du-film excellent, ambiance excellente, excellent quoi !

Pas de photo du film lui-même mais un peu du show et des stars à la fin dont certaines actrices ont joué dans d’autres films fameux. Et puis ouais c’est bien moi à coté de Peaches :D

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Day of the deads


Le Day of the deads (nom officiel), c’était du coté de Mission le lendemain d’Halloween. On oublie donc les habits de vampires et on se recueille dans la tradition des petits gens qui parlent mexicains. C’est comme la Toussaint, mais ca n’a rien à voir, c’est légèrement plus festif. Au lieu d’aller déposer des fleurs au cimetière sous la pluie, les gens se maquillent en noir et blanc façon joli tendance squelette, s’habillent éventuellement de costumes et sortent dans la rue. Longue longue procession avec beaucoup beaucoup de monde qui suit des groupes de Battucada.

A la fin tout ce beau monde se regroupe dans un petit parc où des autels très très jolis de différents styles ont été montés. Et qui veut va se poser tranquillement devant l’un ou l’autre, prendre des photos ou discutailler.

Ce diaporama nécessite JavaScript.